Comment faire une analyse SWOT ? (Le guide complet)

Pour faire une analyse SWOT, vous devez évaluer les opportunités et les menaces auxquelles une entreprise peut être confrontée afin les mettre en relation avec ses forces ses faiblesses.

Découvrez dans cet article, notre guide complet pour construire une analyse SWOT pertinente.

Qu’est-ce qu’une analyse SWOT ?

L’analyse SWOT (acronyme de Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats) est une technique d’analyse stratégique utilisée pour évaluer les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces d’une entreprise ou d’un projet. 

L’analyse SWOT permet ainsi aux entreprises de mieux apréhender leur environnement, d’identifier les opportunités existantes, les menaces qui les guettent, et de réaliser un travail d’introspection sur leurs points forts et leurs points faibles.

Cette méthode d’analyse développée dans les années 1960 par Albert Humprey est depuis devenue largement adoptée dans les milieux professionnels pour aider les entreprises à définir leur stratégie et prendre des décisions éclairées. 

L’acronyme SWOT désigne les 4 piliers constitutifs de l’analyse : 

  • S pour Strengths (Forces)
  • W pour Weaknesses (Faiblesses)
  • O pour Opportunities (Opportunités)
  • T pour Threats (Menaces)

Une fois ces informations collectées, une analyse objective permet alors d’identifier les points forts et les points faibles de l’entreprise, et de définir des plans d’action pertinents pour les renforcer ou les améliorer. 

C’est justement pour conserver l’objectivité que les entreprises ou les États mobilisent le plus souvent des consultants en stratégie issus de cabinet de conseil, comme Bain ou Mckinsey.

Forces (S)

Les forces d’une entreprise sont ses atouts et ses avantages comparatifs qui lui permettent de se différencier de ses concurrents et de réussir sur son marché. 

Elles peuvent être liées à des aspects tels que la qualité de ses produits ou de ses services, sa marque, sa technologie, son expérience, son réseau de distribution, etc. 

Faiblesses (W)

Les faiblesses d’une entreprise sont ses points faibles et les lacunes qui peuvent lui nuire et l’empêcher de réaliser ses objectifs. 

Elles peuvent être liées à des aspects tels que le manque de compétences de ses employés, un positionnement peu compétitif sur le marché, un niveau de rentabilité insuffisant, des coûts élevés,…

L’identification des forces et des faiblesses d’une entreprise est un élément important de l’analyse SWOT.

Opportunités (O)

Les opportunités représentent les occasions qui peuvent se présenter à une entreprise et lui permettre de se développer ou de réaliser ses objectifs. 

Elles peuvent être liées à des facteurs externes tels que l’apparition de nouvelles technologies, l’ouverture de nouveaux marchés, des alliances stratégiques,..

Menaces (T)

Les menaces sont les risques et les dangers qui peuvent menacer la réussite d’une entreprise et sa pérennité sur le marché.

Elles peuvent être liées à des facteurs externes tels que l’arrivée de nouveaux concurrents, des changements dans les lois et les réglementations, des fluctuations économiques, des changements de comportement des consommateurs, etc. 

Pour mieux vous imprégner du sujet vous pouvez consulter 8 exemples d’analyses d’entreprises connues tel que : Apple, Zara, Renault en cliquant ici.

Comment faire une analyse SWOT ?

L’analyse Interne 

L’analyse interne d’une entreprise passe nécessairement par la collecte et l’analyse des informations relatives à ses forces et ses faiblesses. 

Cette analyse peut se faire à l’aide de différentes techniques, comme :

  • Le benchmarking (comparaison avec les entreprises de son secteur), 
  • L’analyse des cinq forces de Porter (qui permet d’évaluer la concurrence sur le marché, vous pouvez en consulter des exemples ici), 
  • L’analyse des ressources et des compétences de l’entreprise (qui permet de repérer ses atouts et ses points faibles),
  • La récolte des informations auprès des parties prenantes de l’entreprises (employés, fournisseurs, clients,..) 

Examiner les différents aspects de l’entreprise, comme sa structure organisationnelle, ses processus de production, ses relations avec ses clients, ses compétences en matière de gestion, permet également de mieux comprendre l’environnement interne d’une entreprise.

Vous l’aurez compris, il existe de nombreuses manières de réaliser le diagnostic interne de votre entreprise, découvrez les différentes méthodes disponible dans notre article dédié à ce sujet.

Une fois ces informations collectées et synthétisées, il sera essentiel de les mettre en relation avec vos KPIs.

1- Analyser vos KPIs

Les KPI (Key Performance Indicators ou indicateurs clés de performance en français) sont des mesures quantitatives utilisées pour évaluer les performances d’une entreprise ou d’un processus en particulier. 

Ils sont choisis en fonction des objectifs de l’entreprise et permettent de suivre l’atteinte de ces objectifs en temps réel.

Commerciales/marketing

  • Les performances des équipes de vente
  • La satisfaction et la fidélisation de la clientèle
  • La rentabilité des actions de communication

Finance :

  • L’évolution de la trésorerie
  • Le calcul des seuils de rentabilité

Ressources humaines : 

  • La satisfaction des collaborateurs
  • Le taux de rétention 

2 – Les confronter aux ressources existantes

Les ressources d’une entreprise sont tous les éléments dont elle dispose pour mener ses activités et atteindre ses objectifs. 

Elles peuvent être matérielles (comme les équipements, les machines, les installations, les véhicules, etc.), financières (comme les fonds propres, les emprunts, les liquidités, etc.), humaines (comme les employés, les compétences, les connaissances, etc.) ou immatérielles (comme les marques, les brevets, les licences, etc.). 

Exemple

Nous pouvons ainsi dénombrer les actifs suivants (liste non exhaustive) : 

Actifs MatérielsActifs Immatériels
Lieux physiques (bureaux, terrains, usines, bâtiments…)
Matériel et équipements (mobilier de bureau, matériel informatique, téléphones, machines…)
Les ressources financières : moyens mobilisés pour financer le fonctionnement ou les investissement de l’entreprise 
Les ressources humaines : nombre de salariés, savoir-faire, savoir-être…
Les ressources technologiques : un système, une application virtuelle, des logiciels…

Les ressources d’une entreprise peuvent être considérées comme ses atouts internes, qui lui permettent de se différencier de ses concurrents et de répondre aux attentes de ses clients. 

C’est pourquoi l’analyse de ces ressources est une étape importante dans l’évaluation de la performance de l’entreprise et dans la prise de décisions stratégiques pour son développement.

3- Identifier les points forts et les points faibles

Il existe plusieurs façons de repérer les points faibles d’une entreprise.

Une analyse financière de l’entreprise permet d’identifier les domaines dans lesquels elle a du mal à générer des bénéfices ou à réduire ses coûts. 

Par exemple, si l’entreprise a des marges bénéficiaires faibles ou en baisse, cela peut être un signe qu’elle a des difficultés à concurrencer ses rivaux ou à maîtriser ses coûts.

Analyser les retours des employés et des partenaires de l’entreprise permet également de mieux comprendre les points forts et les points faibles. 

Vous pouvez mieux visualiser les résultats de votre analyse en les documentants dans le modèle SWOT disponible en fin d’article, présentant les différents éléments manière claire et synthétique

L’analyse externe 

L’analyse externe d’une entreprise consiste à étudier son environnement économique, technologique, sociétal et politique afin de mieux comprendre les opportunités et les menaces auxquelles elle est confrontée. 

Pour réaliser cette analyse, il est important de rassembler des informations sur les différents facteurs qui peuvent avoir un impact sur l’entreprise, tels que les tendances du marché, la concurrence, les réglementations et les politiques publiques, ainsi que les évolutions technologiques et sociales.

Voici quelques étapes à suivre pour réaliser une analyse externe d’une entreprise :

  1. Identifier les différents facteurs qui peuvent avoir un impact sur l’entreprise.
  2. Collecter des informations sur ces facteurs en utilisant des sources fiables, telles que les rapports d’analystes, les études de marché, les données économiques et les actualités économiques et politiques.
  3. Analyser ces informations pour comprendre les opportunités et les menaces auxquelles l’entreprise est confrontée.
  4. Établir des hypothèses sur l’évolution future des différents facteurs qui ont été identifiés et sur leur impact sur l’entreprise.
  5. Élaborer des stratégies pour profiter des opportunités et gérer les menaces identifiées.

Il est important de mettre à jour régulièrement l’analyse externe pour tenir compte des évolutions de l’environnement de l’entreprise.

Cela peut se faire en revoyant les différents facteurs identifiés et en collectant de nouvelles informations pour évaluer leur impact sur l’entreprise.

Le diagnostic externe d’une entreprise comprend l’analyse stratégique du micro environnement et du macro environnement.

Que représente le micro environnement ? 

Le micro environnement s’articule autour des parties prenantes ayant un impact direct sur le fonctionnement de l’entreprise, on peut ainsi citer : 

  • Les clients
  • Les fournisseurs
  • Les concurrents
  • Les partenaires et les intermédiaires

Pour mesurer l’impact du micro environnement, il faut utiliser l’analyse des 5 forces de Porter, qui nous permettra de traiter les 5 axes suivants : 

  • L’intensité de la concurrence 
  • Le pouvoir de négociation des clients
  • Le pouvoir de négociation des fournisseurs
  • La menace des nouveaux entrants
  • La menace des produits de substitution 

N’hésitez pas à consuler les exemples d’application des 5 forces de Porter que nous avons réalisé sur un certains nombre d’entreprises célèbres.

Que représente le macro environnement ?

Le macro environnement représente : 

  • L’ environnement démographique
  • L’ environnement économique
  • L’ environnement technologique
  • L’ environnement politiquo-réglementaire
  • L’ environnement socioculturel

Pour mesurer l’impact du macro environnement, il faut utiliser l’analyse PESTEL, qui nous permettra de traiter les 6 axes suivants : 

  • Politique 
  • Economique
  • Social
  • Technologique
  • Écologique
  • Légal 

Après avoir collecté des données exploitables suite aux analyses micro et macro, il faut maintenant déterminer leur impact sur le développement de l’entreprise en identifiant les opportunités et menaces.

Exemples

Notre entreprise spécialisée dans la vente de cosmétiques souhaite commercialiser une nouvelle gamme de produits de beauté pour seniors suite à une opportunité détectée en analysant l’environnement démographique occidental : 20,3% de la population européenne est âgée de plus de 65 ans (source : Eurostat).

Cependant l’analyse des 5 forces de Porter révèle que le marché est fortement concurrentiel (intensité de la concurrence) et que l’un des concurrents est en train de développer un produit similaire (menace des produits de substitution).

Nous avons d’un côté l’opportunité de rentrer dans un marché porteur suivant l’analyse macro environnementale.

De l’autre côté nous avons les menaces des concurrents suite à l’analyse micro environnementale.

Conclusion : 

Après avoir déterminé le diagnostic interne et externe de l’entreprise, il faudra les renseigner soigneusement sur des modèles d’analyse vierges, qui peuvent se présenter sous forme de tableaux ou de graphiques.

Pour cela, nous vous proposons 3 modèles d’analyse SWOT vierges à télécharger en cliquant ici

Maintenant vous avez suffisamment d’éléments pour définir les axes stratégiques conditionnant le succès de vos prochaines actions.

À vous de jouer !

Pour faire une analyse SWOT, il faut évaluer les opportunités et les menaces auxquelles une entreprise peut être confrontée dans l’objectif de les confronter à ses forces et à ses faiblesses.

Découvrez dans cet article, notre guide complet pour construire une analyse SWOT pertinente.

Qu’est-ce qu’une analyse SWOT ?

L’analyse SWOT (acronyme de Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats) est une technique d’analyse stratégique utilisée pour évaluer les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces d’une entreprise ou d’un projet. 

Cette méthode d’analyse développée dans les années 1960 par Albert Humprey est depuis devenue largement adoptée dans les milieux professionnels pour aider les entreprises à définir leur stratégie et à prendre des décisions éclairées. 

L’acronyme SWOT désigne les 4 piliers constitutifs de l’analyse : 

  • S pour Strengths (Forces)
  • W pour Weaknesses (Faiblesses)
  • O pour Opportunities (Opportunités)
  • T pour Threats (Menaces)

L’analyse SWOT permet aux entreprises de mieux appréhender leur environnement, d’identifier les opportunités existantes, les menaces qui les guettent, et de réaliser un travail d’introspection sur leurs points forts et leurs points faibles.

Une fois que les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces de l’entreprise ont été identifiées, il faut les analyser en profondeur pour en tirer des conclusions et des recommandations stratégiques. 

Pour faire une analyse SWOT, il est donc essentiel de d’abord bien saisir ce que chacun de ces piliers représente exactement :

Forces (S)

Les forces d’une entreprise sont ses atouts et ses avantages comparatifs qui lui permettent de se différencier de ses concurrents et de réussir sur son marché. 

Elles peuvent être liées à des aspects tels que la qualité de ses produits ou de ses services, sa marque, sa technologie, son expérience, son réseau de distribution, etc. 

Faiblesses (W)

Les faiblesses d’une entreprise sont ses points faibles et les lacunes qui peuvent lui nuire et l’empêcher de réaliser ses objectifs. 

Elles peuvent être liées à des aspects tels que le manque de compétences de ses employés, un positionnement peu compétitif sur le marché, un niveau de rentabilité insuffisant, des couts élevés…

L’identification des forces et des faiblesses d’une entreprise est un élément important de l’analyse SWOT.

Opportunités (O)

Les opportunités représentent les occasions qui peuvent se présenter à une entreprise et lui permettent de se développer ou de réaliser ses objectifs. 

Elles peuvent être liées à des facteurs externes tels que l’apparition de nouvelles technologies, l’ouverture de nouveaux marchés, des alliances stratégiques..

Menaces (T)

Les menaces sont les risques et les dangers qui peuvent menacer la réussite d’une entreprise et sa pérennité sur le marché. Elles peuvent être liées à des facteurs externes tels que l’arrivée de nouveaux concurrents, des changements dans les lois et les règlementations, des fluctuations économiques, des changements de comportement des consommateurs, etc. 

Pour mieux vous imprégner du sujet, vous pouvez consulter 8 exemples d’analyses d’entreprises connues tel que : Apple, Zara, Renault en cliquant ici.

Comment faire une analyse SWOT ?

L’analyse interne 

Pour faire l’analyse interne d’une entreprise, il est nécessaire de collecter et d’analyser les informations relatives à ses forces et ses faiblesses. 

Cette analyse peut se faire à l’aide de différentes techniques, comme :

  • Le benchmarking (comparaison avec les entreprises de son secteur), 
  • L’analyse des cinq forces de porter (qui permet d’évaluer la concurrence sur le marché), 
  • L’analyse des ressources et des compétences de l’entreprise (qui permet de repérer ses atouts et ses points faibles),
  • La récolte des informations auprès des employés, des fournisseurs, des clients, et autres parties prenantes pour obtenir une vision globale de l’entreprise.

Examiner les différents aspects de l’entreprise, comme sa structure organisationnelle, ses processus de production, ses relations avec ses clients, ses compétences en matière de gestion permettent également de mieux comprendre l’environnement interne d’une entreprise.

Une fois ces informations collectées, une analyse objective permet alors d’identifier les points forts et les points faibles de l’entreprise, et de définir des plans d’action pertinents pour les renforcer ou les améliorer. 

1- Analyser vos KPIs

Pour les ressources commerciales/marketing

  • Les performances des équipes de vente
  • La satisfaction et la fidélisation de la clientèle
  • La rentabilité des actions de communication

Pour les ressources financières :

  • L’évolution de la trésorerie
  • Le calcul des seuils de rentabilité

Pour les ressources humaines : 

  • La satisfaction des collaborateurs
  • Le taux de rétention 

2 – Les confronter aux ressources existantes

Les ressources d’une entreprise sont tous les éléments dont elle dispose pour mener ses activités et atteindre ses objectifs. 

Elles peuvent être matérielles (comme les équipements, les machines, les installations, les véhicules, etc.), financières (comme les fonds propres, les emprunts, les liquidités, etc.), humaines (comme les employés, les compétences, les connaissances, etc.) ou immatérielles (comme les marques, les brevets, les licences, etc.). 

Exemple

Nous pouvons ainsi dénombrer les actifs suivants (liste non exhaustive) : 

Actifs MatérielsActifs Immatériels
Lieux physiques (bureaux, terrains, usines, bâtiments…)
Matériel et équipements (mobilier de bureau, matériel informatique, téléphones, machines…)
Les ressources financières : moyens mobilisés pour financer le fonctionnement ou les investissement de l’entreprise 
Les ressources humaines : nombre de salariés, savoir-faire, savoir-être…
Les ressources technologiques : un système, une application virtuelle, des logiciels…

Les ressources d’une entreprise peuvent être considérées comme ses atouts internes, qui lui permettent de se différencier de ses concurrents et de répondre aux attentes de ses clients. 

C’est pourquoi l’analyse de ces ressources est une étape importante dans l’évaluation de la performance de l’entreprise et dans la prise de décisions stratégiques pour son développement.

3- Identifier les points forts et les points faibles

Il existe plusieurs façons de repérer les points faibles d’une entreprise. Une analyse financière de l’entreprise permet d’identifier les domaines dans lesquels elle a du mal à générer des bénéfices ou à réduire ses coûts. 

Par exemple, si l’entreprise a des marges bénéficiaires faibles ou en baisse, cela peut être un signe qu’elle a des difficultés à concurrencer ses rivaux ou à maitriser ses couts.

Analyser les retours des employés et des partenaires de l’entreprise permet également de mieux comprendre les points forts et les points faibles. 

Vous pouvez mieux visualiser les résultats de votre analyse en les documentant dans le modèle SWOT disponible en fin d’article, présentant les différents éléments manière claire et synthétique

L’analyse externe 

L’analyse externe d’une entreprise consiste à étudier son environnement économique, technologique, sociétal et politique afin de mieux comprendre les opportunités et les menaces auxquelles elle est confrontée. 

Pour réaliser cette analyse, il est important de rassembler des informations sur les différents facteurs qui peuvent avoir un impact sur l’entreprise, telles que les tendances du marché, la concurrence, les règlementations et les politiques publiques, ainsi que les évolutions technologiques et sociales.

Voici quelques étapes à suivre pour réaliser une analyse externe d’une entreprise :

  1. Identifier les différents facteurs qui peuvent avoir un impact sur l’entreprise.
  2. Collecter des informations sur ces facteurs en utilisant des sources fiables, telles que les rapports d’analystes, les études de marché, les données économiques et les actualités économiques et politiques.
  3. Analyser ces informations pour comprendre les opportunités et les menaces auxquelles l’entreprise est confrontée.
  4. Établir des hypothèses sur l’évolution future des différents facteurs qui ont été identifiés et sur leur impact sur l’entreprise.
  5. Élaborer des stratégies pour profiter des opportunités et gérer les menaces identifiées.

Il est important de mettre à jour régulièrement l’analyse externe pour tenir compte des évolutions de l’environnement de l’entreprise. Cela peut se faire en revoyant les différents facteurs identifiés et en collectant de nouvelles informations pour évaluer leur impact sur l’entreprise.

Le diagnostic externe d’une entreprise comprend l’analyse stratégique du micro-environnement et du macro-environnement.

Que représente le micro environnement ? 

Le micro environnement s’articule autour des parties prenantes ayant un impact direct sur le fonctionnement de l’entreprise, on peut ainsi citer : 

  • Les clients
  • Les fournisseurs
  • Les concurrents
  • Les partenaires et les intermédiaires

Pour mesurer l’impact du micro-environnement, il faut utiliser l’analyse des 5 forces de Porter, qui nous permettra de traiter les 5 axes suivants : 

  • L’intensité de la concurrence 
  • Le pouvoir de négociation des clients
  • Le pouvoir de négociation des fournisseurs
  • La menace des nouveaux entrants
  • La menace des produits de substitution 

Que représente le macro environnement ?

Le macro environnement représente : 

  • L’ environnement démographique
  • L’ environnement économique
  • L’ environnement technologique
  • L’ environnement politicorèglementaire
  • L’ environnement socioculturel

Pour mesurer l’impact du macro environnement, il faut utiliser l’analyse PESTEL, qui nous permettra de traiter les 6 axes suivants : 

  • Politique 
  • Economique
  • Social
  • Technologique
  • Écologique
  • Légal 

Après avoir collecté des données exploitables suite aux analyses micro et macro, il faut maintenant déterminer leur impact sur le développement de l’entreprise en identifiant les opportunités et menaces.

Prenons un exemple pour mieux comprendre ce mécanisme : 

Notre entreprise spécialisée dans la vente de cosmétiques souhaite commercialiser une nouvelle gamme de produits de beauté pour seniors suite à une opportunité détectée en analysant l’environnement démographique occidental : 20,3% de la population européenne est âgée de plus de 65 ans (source : Eurostat).

Cependant l’analyse des 5 forces de Porter révèle que le marché est fortement concurrentiel (intensité de la concurrence) et que l’un des concurrents est en train de développer un produit similaire (menace des produits de substitution).

Nous avons d’un côté l’opportunité de rentrer dans un marché porteur suivant l’analyse macro-environnementale.

De l’autre côté, nous avons les menaces des concurrents suite à l’analyse micro-environnementale.

Conclusion : 

Après avoir déterminé le diagnostic interne et externe de l’entreprise, il faudra les renseigner soigneusement sur des modèles d’analyse vierges, qui peuvent se présenter sous forme de tableaux ou de graphiques.

Pour cela, nous vous proposons 3 modèles d’analyse SWOT vierges à télécharger en cliquant ici

Maintenant vous avez suffisamment d’éléments pour définir les axes stratégiques conditionnant le succès de vos prochaines actions.

Auteur et fondateur du blog BuzznessInfo.com, près de 60 000 lecteurs lisent mes articles chaque mois pour apprendre comment créer et développer leur business dans un monde en constante disruption. Inscrivez-vous à ma formation Vendre avec productivité® pour accéder à des conseils exclusifs en développement commercial !