Vous lancez votre entreprise, ou une nouvelle activité, et vous souhaitez créer un site Internet pour la promouvoir. Pour cela, vous aurez besoin d’une adresse sur laquelle vos clients pourront vous trouver. Cette adresse, c’est un nom de domaine qu’il vous faudra choisir.

Et il faut le choisir avec soin.

Ayant créé de nombreux sites, je me suis souvent trituré les méninges pour trouver le nom idéal.

Pour gagner du temps, je me suis créé une méthodologie pour accélérer le processus.

Voici mes 10 conseils pour choisir votre nom de domaine.

Choisir son nom de domaine

1. Comprendre ce qu’est un nom de domaine

Avant tout chose, il est impératif de comprendre ce qu’est un nom de domaine et comment il se construit.

Rassurez-vous, nous n’allons pas rentrer dans des détails techniques barbant pour cela.

Au contraire, nous allons faire un petit parallèle avec l’Histoire.

Comme mentionnée plus tôt, un nom de domaine est une adresse. Comme dans la vie réelle, un domaine est une terre possédée par une personne, sur laquelle généralement elle construit une maison où un château.

Pour distinguer son domaine terrestre de celui des autres, le propriétaire va lui donner un nom. Si je vous parle du domaine de Versailles, vous savez tout de suite où le situer.

Sur Internet, c’est exactement le même principe. Vous devez réserver un bout de terrain virtuel pour y héberger votre site Internet.

Et pour que l’on puisse se rendrez chez vous, il nous faut le nom de votre domaine.

L’analogie s’arrête ici puisque le nom de domaine sur Internet se construit d’une façon très particulière.

Comme vous pouvez le voir sur cette image, votre site Internet commencera toujours par un préfixe.

S’en suivra le nom de domaine, composé de deux éléments.

Le nom, que vous devrez choisir, et l’extension, sont tous les deux personnalisables.

Nous reviendrons sur cette dernière un peu plus tard.

2. Votre nom de domaine doit être en lien avec marque

Le nom de domaine que vous allez choisir va transmettre un message.

Idéalement, je dois savoir ce que va contenir votre site Internet, juste en regardant son nom. Pour cela, il y a trois solutions que vous appliquerez en fonction de votre projet :

·  Utilisez votre nom : Si vous être le « produit » que vous souhaitez mettre en avant, en tant que freelance par exemple, cette solution est la plus simple. Les personnes vous cherchant pour vos compétences tomberont directement sur vous. Vous êtes votre propre marque. Cela vous permettra notamment de changer d’activités sans impact. Si je propose aujourd’hui mes services de web designer sur mon site, rien ne m’empêche demain de pivoter pour vendre des services de photographie.

·  Utilisez le nom de votre marque : Au moment de créer une entreprise, vous allez lui attribuer un nom. Idéalement, le nom de votre entreprise et le nom de votre domaine vont correspondre. Il est d’ailleurs recommandé de réfléchir aux deux en parallèles, pendant le processus de création de l’entreprise.

·  Optez pour un nom informatif : Dans le cas où vous n’avez pas de marque d’entreprise, et que vous souhaitez vous spécialiser sur un sujet en particulier, vous pourrez partir sur un nom décrivant votre site et ce qu’on y trouve. Par exemple, www.mesrecettesaufour.com sera beaucoup plus parlant pour un site de recettes que www.hotcookingstyle.com. Je vous conseille toutefois de bien anticiper le futur si vous choisissez cette option. Si vous envisagez de présenter par la suite des recettes de cuisine à la vapeur, votre nom de domaine ne sera plus adapté.

3. Saisir l’importance du choix d’un nom de domaine

Je ne veux surtout pas vous mettre la pression, mais le choix de votre nom de domaine sera crucial pour la réussite de votre projet sur Internet.

L’objectif de base est le même pour tout le monde.

Nous voulons que le plus de personnes viennent visiter notre site internet.

Que ce soit pour vendre, présenter des services, ou même juste pour partager des idées, le trafic sera la clé du succès.

Un nom que personne ne comprend, ne retient, ne sait écrire, n’aura aucune chance de percer dans les moteurs de recherche.

En 2020, 1,7 milliards de site Internet étaient sur la toile. Avec la pandémie et la digitalisation de nombreuses activités, ce chiffre continue d’afficher une forte progression.

Il faut être ainsi capable de se distinguer dans cet océan de noms de domaine.

Il s’agit également d’un choix sur lequel il est difficile de revenir.

Une fois vos clients et visiteurs habitués avec votre nom de domaine, vous aurez du mal à convertir un changement.

Sans parler des difficultés techniques d’un changement de domaine pour un site Internet. Le premier choix devra être, dans la mesure du possible, le bon !

4. Recherchez en direct la disponibilité du nom de domaine

Une fois vos besoins définis, armez-vous dès le début d’un site de vérification des disponibilités des noms de domaines.

Croyez-moi sur parole, il n’y a rien de plus frustrant que de réfléchir pendant des heures ou des jours à un nom, pour s’apercevoir à la fin qu’il est déjà réservé.

C’est un peu le même travail que vous devez fournir pour choisir un nom pour une marque. Impossible d’en prendre un déjà utilisé.

Les hébergeurs, chez lesquels vous aller mette votre site Internet, proposent tous cette fonction. Comme moi, vous pouvez utiliser hostinger, un des leaders du marché. 

Ici, je vois très bien que le nom de domaine que j’ai choisi est disponible. Je dois donc me dépêcher de le réserver (avant que vous ne me piquiez cette merveilleuse idée !)

5. Utilisez votre mot clé principal dans votre nom de domaine

Maintenant que vous connaissez les plateformes pour vérifier si vos idées sont déjà prises ou non, il vous suffit de vous lancer dans la rédaction de votre nom de domaine.

Pour cela, l’utilisation de mots clés pourra vous aider.

Prenons l’exemple d’une agence immobilière que je viendrai de créer.

Je l’ai baptisée Artoit, mélange évident entre les mots « art » et « toit ». Mais voilà, www.artoit.com est déjà réservé. Cette situation est très commune, et il n’y a aucune raison de paniquer. En ajoutant un mot clé à ma marque, je peux la transformer en nom de domaine encore plus explicite.

Mon site sera donc www.artoit-immo.com.

6. Essayez de le garder le plus court possible

Autre point essentiel à retenir lorsque vous choisirez votre nom de domaine. Essayez de le gardez le plus court et le plus simple possible.

Pour cela, il existe une méthode de vérification simple.

Entraînez-vous à taper votre nom de domaine sur le navigateur que vous utilisez. Vous verrez alors si la longueur est contraignante ou non.

Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je n’irais jamais sur le site Internet de l’agence immobilière Artoit si celui-ci se présente sous cette forme : www.artoit-agence-immobiliere-partout-dans-le-monde.com

C’est pour cette raison que dans l’exemple précédent, le mot immobilier a été réduit en « immo ». Le sens n’est pas perdu, mais nous sauvons quelques précieuses secondes pour les visiteurs qui voudraient rejoindre le site.

7. Faites en sorte qu’il soit facile à épeler

Tout comme pour le fait qu’il doit être court, votre nom de domaine devra être facile à épeler.

Eh oui, si nous sommes déjà sur un ordinateur, il nous suffit de cliquer sur un lien pour nous connecter à un site. Mais si vous parlez de votre site Internet à un client potentiel et qu’il vous demander de dicter l’adresse, mieux vaut que celle-ci soit facile à épeler. www.jevendsmesservicesdeconsultantweb.com n’est clairement pas une bonne idée.

Privilégiez des mots simples et compréhensible. La langue française a tendance à nous mettre des bâtons dans les roues lorsqu’il s’agit de choisir un nom de domaine avec les lettres muettes.

Mon exemple d’agence immobilière Artoit atteins ici ses limites. Si vous entendez une publicité à la radio, vous allez peut-être écrire « Artoi », ou encore « Artois ». Ce sont de petits détails qui créent la confusion.

Et n’allez surtout pas croire que ces détails n’ont pas d’importance.

Le temps moyen passé sur un site Internet est de 2 minutes. Au fil des ans ce temps est de plus en plus court. Si un visiteur ne parvient pas du premier coup à écrire le nom de votre site, il y a de grande chance qu’il abandonne et passe à autre chose.

Ou pire, qu’il se retrouve chez un concurrent.

8. Évitez certains symboles pénalisant pour le trafic de votre site

Pour compléter la partie rédactionnelle de votre nom de domaine, voici un dernier conseil de ma part.

Évitez le plus possible les répétitions de lettres injustifiées, les traits d’union ou encore les chiffres dans votre nom de domaine.

Vous aussi vous êtes fan de buzznessinfo.com, mais dommage je l’ai pris avant vous.

Ne vous amusez pas à lancer un « buzzznesssinfo.com ».

L’ajout de lettres vous permettra en effet de bénéficier d’un nom de domaine disponible, mais votre trafic ne décollera jamais. Le nom n’a plus aucun sens, et surtout, en vous cherchant, vos visiteurs risques de se retrouver chez moi (merci pour cela !).

Autant que possible, évitez les traits d’union dans votre nom de domaine.

Pour la simple et bonne raison que le trafic mobile sur Internet est en pleine croissance.

Or, pour écrire un trait d’union sur mobile, il faut appuyer sur une touche spéciale de son clavier pour faire apparaître le symbole et l’utiliser. Un petit rien du tout qui fait quand même perdre du temps à vos visiteurs et peut donc avoir un impact sur leur expérience avec votre site.

De la même manière que pour la répétition de lettre, ajouter des chiffres à un nom de domaine déjà existant ne fera que le renforcer au détriment de votre site.

Bien évidemment, si ce chiffre fait partie intégrante de votre marque, et que le nom n’est pas en concurrence avec un autre domaine, allez-y !

9. Testez votre nom de domaine auprès de proches ou de clients

Maintenant que nous en avez terminé avec le côté technique de la rédaction d’un nom de domaine, reste à passer l’épreuve du feu : l’opinion des autres.

En tant qu’entrepreneur, nous avons parfois tendance à nous enthousiasmer pour nos idées. Une idée, aussi géniale soit-elle, pourrait ne pas être comprise comme nous nous l’imaginions.

La meilleure méthode pour vous assurer que votre nom de domaine est adapté et transmet le bon message sera de demander l’avis de vos proches, et même de vos clients potentiels.

Faites-les écrire l’adresse sur leur téléphone, demandez-leur de vous l’épeler. S’ils rencontrent des difficultés lors de ces étapes, c’est déjà un premier signal d’alerte.

Insistez sur la partie vision offerte par votre nom de domaine. A quoi penses-tu si je te dis « winterevent.com » ?

Le côté anglais est-il gênant si je ne vise qu’un public francophone ? Est-ce que cela te plaît ? etc. Si les avis sont mitigés, mieux vaut passer à une autre idée jusqu’à obtenir celle qui fera l’unanimité.

10. Enregistrez votre nom de domaine

Félicitations ! Vous avez maintenant choisi votre nom de domaine. Encore faut-il l’enregistrer pour que personne ne vous le vole. Nous sommes plus de 7 milliards sur terre.

Les chances que quelqu’un ait la même idée que vous au même moment sont réelles.

Là encore, vous pouvez retourner sur les sites d’hébergement mentionné précédemment.

Parfois la réservation d’un nom de domaine sera offerte si vous optez pour l’hébergement de votre site web sur la plateforme.

Sinon, les prix pourront varier de quelques euros à plusieurs dizaines d’euros par nom de domaine, pour une année. D’ailleurs, n’oubliez pas de renouveler tous les ans, sinon quelqu’un de mal attentionné viendra le réserver pour vous mettre à la porte de votre domaine.

Vous aurez ensuite à décider quelle extension vous souhaitez réserver pour votre site Internet. L’extension .com (pour commercial) est la plus utilisée dans le monde et sera généralement accessible financièrement.

Hostinger - Hébergement web rapide et sécurisé
  • Service client réactif
  • Tarifs compétitifs
  • Nom de domaine offert

Si vous visez un pays en particulier, vous pouvez également opter pour un domaine en .fr pour la France ou .de pour l’Allemagne. De nouvelles extensions comme .net ou .info ont également vue le jour pour répondre à des besoins spécifiques.

L’avenir de votre entreprise ou de votre site Internet dépendra grandement de ce choix. Vous pouvez en effet réserver plusieurs domaines pour vous assurer qu’ils ne seront pas pris par d’autres dans les années à venir. Cela vous permettra d’étendre vos activités à l’international.

La réservation d’un nom de domaine n’implique pas forcément la création d’un site Internet.

Vous pouvez très bien réserver un nom, sans y toucher pendant 10 ans, tant que vous payez.

Certains se sont même fait une spécialité de réserver des noms génériques pour les revendre au plus offrant. En 2008, le domaine pizza.com avait été vendu aux enchères pour 2,6 millions d’euros.

Auteur et fondateur du blog BuzznessInfo.com, près de 30 000 lecteurs lisent mes articles chaque mois pour apprendre comment créer et développer leur business dans un monde en constante disruption. Inscrivez-vous à ma formation Vendre avec productivité® pour accéder à des conseils uniques !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici